Lettre ouverte la Charte des Monts d’Or : Lisez la réponse d’Albigny Pour Tous

Lettre ouverte du réseau associatif de la « Charte des Monts d’Or » aux candidats

A l’occasion des élections municipales, 10 associations signataires de la Charte des Monts d’Or nous ont adressé leurs demandes concernant le territoire des Monts d’Or.

Cette lettre ouverte « Charte des Monts d’Or » est disponible sur :



Notre réponse à la lettre ouverte

Découvrez la réponse apportée par Albigny Pour Tous

Mesdames, Messieurs les adhérents des associations du réseau pour la charte Monts d’Or,

Vos associations ont interpelé les candidats aux élections municipales des mairies des Monts d’Or à travers une lettre ouverte. Elles sollicitent notre point de vue sur des objectifs de préservation et de mise en valeur du massif.

Les membres de la liste Albigny pour tous ont bâti leur projet municipal en partageant d’abord des valeurs et une vision pour le territoire. Nourris de nos différences d’âge, d’origines et de conditions sociales, enrichis par nos expériences associatives ou d’élus, influencés par l’écoute de nos concitoyens, nous défendons un programme cohérent qui ne se limite pas à une suite de mesures dans l’air du temps sans lien entre elles.

La présence du massif des Mont d’Or, mais aussi de la Saône constitue un atout pour Albigny sur Saône. Lieux de loisirs, de contemplation, lieux de production alimentaire, régulateurs du climat local, liens « naturels» avec les communes voisines qui partagent ces biens communs, nous connaissons l’importance des espaces naturels et agricoles pour notre qualité de vie.

Très vite, nous avons ressenti la nécessité de mettre au cœur de notre projet :

  • la préservation des terres agricoles restantes à Albigny-sur-Saône,
  • les contacts étroits avec les agriculteurs en place ou les propriétaires pour favoriser l’installation de producteurs locaux
  • la perspective pour ces producteurs d’un débouché de proximité en développant des cantines scolaires proposant des produits locaux et bio si possible.
  • la prolongation des efforts sur l’éducation à l’environnement à l’école (cantine bio, composteur, lutte contre le gaspillage alimentaire, mais aussi, bâtiments sobres et respectueux de l’environnement dans le cadre de la réorganisation du groupe scolaire…)
  • d’autres mesures sur l’entretien des espaces verts communaux, le développement et la sécurisation des déplacements en vélo ou à pied, l’accompagnement des associations pour adopter et mutualiser du matériel en abandonnant les produits à usage unique illustrent notre volonté de  toucher tous les champs de l’action politique locale.

En ma qualité d’adjoint à la sécurité et au cadre de vie dans l’équipe actuelle, et de vice-président du Syndicat mixte Plaines Monts d’or, je mesure l’importance d’une approche intercommunale pour aboutir sur ces dossiers et la force de persuasion dont nous aurons besoin pour recevoir tout le soutien nécessaire de la Métropole ; je m’y suis préparé.

Animés de convictions personnelles fortes et conscients de la nécessité de limiter et de prévenir les effets annoncés du réchauffement climatique, nous croyons que la collectivité a des moyens d’action et d’influence au niveau local. Votre courrier souligne donc des enjeux qu’une grande partie de notre programme contribue à mettre en avant, à valoriser et à protéger. Nous vous invitons à consulter l’ensemble de nos publications pour avoir une vision plus large des valeurs qui nous animent et des envies que nous partageons (www.albignypourtous.fr).

Le dernier point de votre lettre invite à engager une réflexion sur les zones Urm2 du PLU-H.

Sauf erreur de ma part, notre commune n’est pas concernée pas un tel zonage. Cependant, vous proposez des axes d’appréciation de leur opportunité et alertez sur le risque de banalisation et de saturation du territoire. Si nous partageons l’inquiétude exprimée et la vigilance nécessaire, nous pensons pourtant que le seul principe « halte à la densification » n’est pas satisfaisant.

En effet, nous estimons que, dans certains secteurs, proches des transports en commun, la construction de petits collectifs est opportune et répond à des enjeux importants de la transition écologique et à des besoins de la population : loyers plus abordables, proximité des commerces et des services publics favorisant l’abandon de la voiture pour les déplacements de proximité, constructions à l’isolation phonique et thermique largement améliorées, logements adaptés au vieillissement d’une partie de la population. C’est avec ces éléments importants que nous enrichirons donc l’analyse à laquelle vous nous invitez, en cas de révision du PLU-H.

J’espère que ces éléments vous permettront d’apprécier la logique avec laquelle nous avons bâti notre programme qui contribuera à la protection du massif des Monts d’Or. Quelle que soit l’issue de l’élection, je sais pouvoir vous assurer que les membres de la liste que je mène resteront des citoyens vigilants, engagés et attachés à notre environnement immédiat.

Michel BALAIS